Je cultive la pensée positive


Nous sommes, pour la plupart d’entre nous, en quête du sens de notre existence et d’une meilleure gestion du stress, du temps et de nos émotions. Le yoga étant l’art de mettre de la conscience sur les choses, il touche tous les aspects de notre vie ! De nos pensées à notre consommation, de notre mode de communication à la décoration de notre habitation, le yoga fourre son nez partout ! Ouvrez les yeux sur tous les détails de votre quotidien !

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

S’entraîner et rechercher le plaisir tout le temps !

Les recherches neuroscientifiques ayant démontré la plasticité du cerveau, nous savons maintenant que plus nous alimentons nos pensées d’une certaine manière, plus les chemins neuronaux sont irrigués de cette manière, c’est-à-dire qu’en cultivant activement un regard positif sur les choses, il est possible de créer soi-même sa bonne humeur !

Listez tout ce qui vous met de bonne humeur et les petits plaisirs du quotidien qui vous font du bien.

1 kif par jour… seulement pour vous !

Voici quelques idées pour agrémenter vos journées et apporter un peu de joie dans votre vie.

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

Prenez le temps de pratiquer votre yoga, envers et contre tout

Organisez votre emploi du temps en y insérant du temps pour vous, et respectez ce temps quoi qu’il se passe !

Le bain royal

De temps en temps, prenez un bain et jouez les Cléopâtre en installant des bougies dans votre salle de bains, de l’encens, des pétales de rose et de la musique !

Delicatessen

Prenez une minute pour vous faire une jolie assiette, disposez les aliments dans vos plats ou sur votre table comme une œuvre d’art !

Offrez-vous le meilleur !

Craquez, faites-vous plaisir ! De temps en temps, achetez-vous le meilleur et pas le moins cher !

Faites l’école buissonnière

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

Fuguez, évadez-vous ! Prenez l’habitude de l’extraordinaire ! Allez dans un musée, à l’opéra ou faire un tour de bateau-mouche… Jouez les touristes dans votre ville !

 

Sortez la panoplie !

Osez chapeaux, bijoux et autres excentricités ! Pourquoi rester discret et dans la norme… Imaginez un monde où tout le monde s’autoriserait robes à froufrous, chignons de duchesse ou costumes de prince… Ne serait-ce pas plus gai ? Osez l’originalité ! Valorisez-vous !

Faites des « boum » !

Dansez ! Écoutez votre musique préférée à fond, chantez sous la douche, regardez-vous dans le miroir, faites-vous belle ! Osez !

Le grand secret

Cherchez le plaisir partout ! Habituez-vous à poser un regard positif sur les choses, à regarder ce qu’il y a d’agréable ou de joli autour de vous ou chez les gens qui vous entourent ! Nourrissez-vous de la beauté du monde !

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai… par Charlie Chaplin

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente, et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts, et que ce n’est pas le moment.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire : personnes, situations, tout ce qui abaissait mon énergie.

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans.

Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plaît et à mon rythme.

Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je m’étais trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.

Mais si je la mets au service de mon cœur,

elle devient un allié très précieux.

 

Je vis ici et maintenant

Hier, c’est passé, et demain, c’est quand ?

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

« Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie », disait déjà Ronsard… tandis que les bouddhistes nous parlent aujourd’hui de l’importance de la « pleine conscience ». L’art de vivre dans l’instant présent semble être une préoccupation de longue date pour l’être humain. En effet, notre mental voyage sans cesse, de nos souvenirs passés à nos projections dans le futur, en oubliant parfois de se déposer dans l’instant.

Le premier grand pas : abolissez l’utilisation du conditionnel passé !

À partir de maintenant, éradiquez cette conjugaison de votre vocabulaire ! Vous ne pourrez pas changer le passé, à quoi bon cultiver les regrets et les reproches ? Oubliez les « Si j’avais su, j’aurais fait ceci ou cela », et autres « Tu aurais dû me le dire avant ! »…

Ici et maintenant, mode d’emploi

J’ai dix ans !

Illustration de Sophie Ruffieux

Illustration de Sophie Ruffieux

L’enfant est un exemple merveilleux du plongeon dans l’instant. Il ne pense pas à ce qui lui est arrivé hier ou à ce qu’il fera demain. S’il joue à être Superman ou à combattre les méchants, rien d’autre n’existe pour lui. Si quelque chose l’énerve, rien d’autre au monde n’a plus d’importance, mais après une colère ou des larmes, son sourire reviendra vite, sans rancune. Puisque nous avons tous été des enfants, il est possible de rappeler en soi cet état !

 

Rappelez-vous d’un moment où vous vous étiez totalement concentré dans une tâche, un moment où le monde a disparu autour de vous, ou vous avez été pleinement disponible à ce que vous faisiez. Notez-le, et tentez de reproduire cet état le plus souvent possible !

Extrait du livre
Mon cahier Yoga
Géraldine Lethenet (auteur) Retrouvez Géraldine Lethenet sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram
Sophie Ruffieux
(illustrations intérieures)
Retrouvez Sophie Ruffieux sur son blog, sur Facebook et sur Instagram
Isabelle Maroger
(illustration couverture)
Retrouvez Isabelle Maroger sur son blog et sur Instagram

Vous aimerez aussi

Illustration de Djoïna Amrani
Je booste la forme de mon chat
December 11, 2017
Illustration de Djoïna Amrani
Test : Êtes-vous plutôt lionne, louve, ourse ou dauphin ?
December 07, 2017
Illustration de Sophie Ruffieux
Je me motive !
December 05, 2017
Illustration de Mademoiselle Ève
Ma trousse aromatique d’hiver
November 27, 2017
Illustration de Mademoiselle Ève
Je déconnecte… enfin !
November 25, 2017
Illustration d'Axuride
Le b.a.-ba de la nutrition
November 21, 2017
Illustration de Mademoiselle Eve
La méditation et moi
November 16, 2017
Illustration de Mademoiselle Ève
Les règles d’or pour éviter de grignoter
November 14, 2017
Illustration de Djoïna Amrani
Contre le stress : je passe au lâcher-prise
November 09, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *