Je prends confiance en ma capacité à être une (super)maman


Illustration d'Isabelle Maroger

Illustration d’Isabelle Maroger

En attendant votre bébé, vous vous imaginiez radieuse après la naissance, pataugeant dans l’amour familial, donnant des bisous et des câlins… Seulement voilà, depuis que vous êtes maman, la réalité vous semble un peu plus rude : entre la fatigue qui s’accumule, le manque de confiance en vos compétences maternelles et les petits coups de blues, vous vous sentez parfois vidée.

Devenir mère, c’est merveilleux, mais c’est aussi douter, comme en attestent les témoignages de ces cinq mamans. Vous êtes dans leur cas ? Suivez les conseils personnalisés de Camille Rochet, psychologue.

 

 

 

J’ai constamment peur de mal faire

Le témoignage de Mylène, 28 ans

« Depuis mon retour à la maison avec mon bébé, je suis sur les nerfs. J’ai très peur de mal m’y prendre avec le bain ou le biberon, et je me sens parfois complètement dépassée… »

L’avis de l’expert

Rassurez-vous, la maîtrise impeccable des gestes de puériculture est le dernier des soucis d’un nourrisson ! Tant que le bébé grandit entouré d’affection, dans un cadre sécurisant, il est heureux. Laissez-vous du temps pour apprivoiser ces gestes nouveaux et n’hésitez pas, dans un premier temps, à déléguer à vos proches les tâches qui vous angoissent le plus. Vous y reviendrez quand vous vous sentirez prête.

 

Je suis trop fusionnelle

Le témoignage d’Aurélie, 25 ans

« J’ai du mal à couper le cordon avec mon bébé. Je n’arrive pas à être loin de lui, ne serait-ce que quelques heures, et j’ai tout autant de difficultés à le confier à quelqu’un d’autre, même son père… »

Illustration d'Isabelle Maroger

Illustration d’Isabelle Maroger

L’avis de l’expert

Ne pas arriver à couper le cordon tout de suite, c’est normal : il faut du temps pour construire une relation entre la mère et l’enfant. Vous pouvez en revanche essayer de comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à faire confiance à vos proches. Doutez-vous de leurs compétences ? Avez-vous plutôt besoin de vous sentir indispensable ? Il est important d’apprendre à laisser de la place aux autres. Commencez par des petites choses : laissez votre bébé avec son père pendant 1 heure en restant près d’eux à la maison, puis allez faire d’autres activités à l’extérieur sans eux…

 

Je ne suis plus la même personne

Le témoignage de Sandy, 29 ans

« Depuis notre retour de la maternité, j’ai le sentiment de m’être perdue. Avant ma grossesse, j’étais toujours très apprêtée et sociable. Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir renoncé à une partie de moi-même… »

L’avis de l’expert

On passe des années à devenir une femme, mais on a quelques mois seulement pour se préparer à être mère. Il faut donc du temps pour accepter ce nouveau rôle et pour trouver un équilibre entre sa vie de femme et la maternité. Il faut pour cela se soucier du bien-être de son enfant tout en ne se faisant pas violence. Si vous n’avez pas envie d’allaiter, dites-vous qu’un enfant est heureux quand sa maman est sereine, qu’elle lui donne le sein ou le biberon. L’essentiel est de savoir où mettre le curseur pour que vous soyez tous les deux bien dans votre peau.

 

Je culpabilise sans arrêt

Le témoignage de Nelly, 30 ans

« Depuis que mon bébé est né, je me sens coupable tout le temps. Je fais tout dans les règles en suivant les conseils des livres, de mes proches. Pourtant, j’ai toujours le sentiment de ne pas être à la hauteur… »

Illustration d'Isabelle Maroger

Illustration d’Isabelle Maroger

L’avis de l’expert

On peut bien faire les choses sans suivre les recommandations des autres. D’ailleurs, pour votre enfant, la bonne manière de faire sera toujours la vôtre. Et n’oubliez pas : c’est grâce aux mères « imparfaites » que les enfants intègrent inconsciemment qu’ils ont droit à l’erreur et qu’ils forgent leur caractère en toute sérénité.

 

Je suis irritée sans raison

Le témoignage de Tiphaine, 35 ans

« Depuis la naissance, je suis agressive avec mes proches. J’arrive à être très patiente avec mon enfant, mais dès que quelqu’un de ma famille veut intervenir, je pars en vrille… »

L’avis de l’expert

Quand on doute de soi, la moindre question peut nous renvoyer à notre (in)capacité à être une bonne mère. Résultat : toute remarque est vécue comme une agression. Pour reprendre confiance, il est parfois important d’être reconnue comme une bonne maman par ses proches, et surtout par le papa. Il faut donc vous ouvrir au dialogue. Pour leur parler, n’hésitez pas à utiliser le « je » : « J’entends ton point de vue, mais j’ai besoin que tu… » C’est en exprimant vos besoins que vous arriverez à vous faire comprendre et à vous détendre.

Illustration d'Isabelle Maroger

Illustration d’Isabelle Maroger

 

Extrait du livre
Mon cahier Forme et minceur après bébé
Véronique Deiller (auteur)
Isabelle Maroger (illustrations intérieures et couverture) Retrouvez Isabelle Maroger sur son blog et sur Instagram

Vous aimerez aussi

Illustration de Sophie Ruffieux
Test : Quelle cycliste êtes-vous ?
February 16, 2018
Illustration de Djoïna Amrani
L’ayurveda : 5 raisons de m’y mettre
February 13, 2018
Illustration de Sophie Ruffieux
Stop smoking : pourquoi arrêter de fumer ?
February 09, 2018
Illustration de Djoïna Amrani
Je me mets au fitpunch !
January 30, 2018
Illustration de Sophie Ruffieux
Les 10 commandements du Pilates
January 26, 2018
Illustration d'Isabelle Maroger
Test : Quelle maman êtes-vous ?
January 23, 2018
Illustration de Mademoiselle Ève
Programme minceur : Je mange dehors… comment faire ?
January 19, 2018
Illustration de Bénédicte Voile
Je booste ma curiosité !
January 16, 2018
Illustration d'Isabelle Maroger
Stop aux idées reçues sur l’alimentation végétarienne !
January 12, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *