Le voyage minimaliste ou zéro déchet, c’est trendy !


Illustration de Dorothée Jost

Vous avez peut-être déjà adopté un mode de vie zéro déchet et/ou minimaliste. Dans ce cas, il est évidemment possible de continuer en voyage ! Mais cette aventure sera peut-être aussi l’occasion de modifier certaines de vos habitudes et de voyager de façon plus responsable : à nos yeux d’Européennes, la quantité de plastique utilisée en Asie ou en Inde paraît énorme. Un bon déclic pour réduire notre empreinte écologique sur la planète !

Le zéro déchet, quèsaco ? Bea Johnson, super star du mouvement zéro déchet et auteure du blog www.zerowastehome.com, utilise la devise des « 5R » pour l’expliquer : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter (le R de « rot » en anglais). Autant de préceptes à appliquer au quotidien, au boulot, en voyage…

Voyager zéro déchet, c’est possible ? Oui, bien sûr ! Être seule, c’est même l’occasion rêvée de vous lancer, au moins vous n’agacerez pas de compagnons de voyage peu compréhensifs en cherchant des poubelles de tri partout. Pour vous inspirer, la blogueuse Luizzati (www.luizzati.com) a testé plein d’astuces lors d’un tour du monde de 8 mois au cours duquel elle a produit seulement 2,8 kg de déchets.

Petit guide du zéro déchet en voyage

Illustration de Dorothée Jost

 Partir avec un kit « zéro déchet » : un sac de courses réutilisable, des sacs en tissu pour le vrac, un contenant pour les boissons, une gourde (filtrante de préférence), des couverts réutilisables (les fourchettes et les cuillères sont autorisées en cabine), une paille en inox, une serviette…

 Munie de ce kit, vous pouvez refuser les sacs plastique, les pailles, les emballages, les bouteilles d’eau… Mais aussi les prospectus, les tickets de caisse…

 Penser à trier : comme en France, de nombreux pays proposent des poubelles de tri dans l’espace public (et même parfois des poubelles à compost !).

 Acheter de la nourriture en vrac au marché.

Illustration de Dorothée Jost

 Remplir sa gourde après le contrôle à l’aéroport.

 Éviter d’imprimer les billets d’avion et autres confirmations de réservation : enregistrez tout ça dans votre smartphone ou notez les numéros dans votre carnet.

 Prendre les transports en commun ou le vélo.

Soyez indulgente avec vous-même si vous ne parvenez pas à la perfection du premier coup ! On dit qu’il faut 21 jours pour prendre une nouvelle habitude, mais en réalité chaque personne est différente : vous arriverez peut-être à refuser les sacs plastique mais oublierez toujours de préciser « sans paille, s’il vous plaît » ! Ce n’est pas grave, autant y aller étape après étape.

Illustration de Dorothée Jost

Le plein d’applis !

Bulk (www.zerowastehome.com/app) permet de localiser les lieux où trouver du vrac dans le monde. Zéro gâchis permet de guetter les réductions sur les produits à date dans des supermarchés français, belges et espagnols. Google maps ou Maps.me permettent d’enregistrer des cartes, Citymapper donne accès aux informations sur les transports en commun de plusieurs grandes villes du monde, adieu les plans papier ! Triplt vous permet de centraliser toutes vos réservations.

Défi ! Partez avec seulement un bagage cabine

Pourquoi se lancer là-dedans ? En un mot : lâcher-prise ! Vous gagnerez une énergie folle en ne transportant que le strict minimum plutôt qu’un énorme sac. Vous serez plus libre de vos mouvements et votre esprit ne sera pas encombré par toutes ces choses que vous risquez d’oublier, perdre ou vous faire voler. En prime, vous gagnerez du temps à l’aéroport en zappant l’enregistrement et la collecte du bagage et vous allez aussi produire moins de déchets : impossible de mettre des choses « au cas où » dans votre bagage…

Comment faire ?

 Utilisez un sac à dos ou une petite valise à roulettes plutôt qu’un week-end bag super rempli que vous devrez porter à bout de bras.

 Testez en partant dans un pays chaud, les vêtements sont moins lourds et encombrants.

 Réduisez au strict minimum : pour le reste, vous achèterez sur place et vous donnerez ce qui ne vous servira pas avant de rentrer.

Illustration de Dorothée Jost

 Munissez-vous de poches zippées pour organiser votre contenu : lors des contrôles à l’aéroport, vous aurez seulement à sortir celle des produits liquides et celle du matériel électronique.

 Privilégiez des vêtements qui vont tous les uns avec les autres : ça évitera de prendre ce petit haut qui ne va qu’avec cette jupe qui ne va qu’avec ces sandales… que vous ne mettrez qu’une fois pendant le séjour !

 Pensez aux produits d’hygiène solides : ils durent plus longtemps que les bouteilles et prennent moins de place.

 Optez pour la liseuse : pas besoin d’embarquer des tonnes de bouquins et de guides de voyage version papier.

 Prenez un foulard multifonction qui servira de foulard, de paréo, de cache-épaules, de jupe longue, d’oreiller… en fonction des circonstances.

 

Extrait du livre

Mon cahier Défi voyage solo

Marie Le Douaran (auteur) Retrouvez Marie Le Douaran sur Instagram
Dorothée Jost
(illustrations intérieures)
Retrouvez Dorothée Jost sur son blog
Isabelle Maroger
(illustration couverture)
Retrouvez Isabelle Maroger sur son blog et sur Instagram

Vous aimerez aussi

Perdre du poids en hiver ? Yes we can !
October 06, 2018
La méditation me transforme ! La preuve par les neurosciences
August 29, 2018
Trucs et astuces pour baisser l’IG de vos repas
August 23, 2018
Mon chat, moi et nos quiproquos
August 16, 2018
5 idées reçues sur le sucre à balayer d’urgence !
August 10, 2018
Je plonge dans le vert !
August 02, 2018
Le maquillage de plage
July 25, 2018
500
Est-ce que je m’entraîne efficacement ?
July 10, 2018
Un rêve éveillé : la visualisation pour être zen
July 06, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.