Et si je passais au sans gluten ?


Illustration de Mademoiselle Eve

Les produits « sans gluten » envahissent les rayons des supermarchés, les cartes de restaurant proposent de plus en plus de plats « gluten free » et les people assurent s’y être mis. Du coup, ça finit par vous trotter dans la tête. Et si vous y passiez aussi ? Est-ce que ça vous changerait vraiment la vie ?

 

Oui, car le sans gluten n’est pas uniquement un phénomène marketing : de nombreuses personnes souffrant de maux divers ont en effet résolu leur problème en éliminant cette substance de leur alimentation. Troubles digestifs (ballonnements, lourdeur…), fatigue chronique, rétention d’eau, anémie, acné ou encore allergies peuvent être améliorés avec une réduction ou une éviction complète du gluten. Cette « mode » alimentaire a été initiée par des personnes dont l’expérience personnelle a montré l’efficacité de ce régime.

 

Contenu dans le blé, le seigle, l’avoine et l’orge, le gluten est une substance que nous consommons en quantité beaucoup plus importante qu’au siècle dernier. Les blés ont en effet été sélectionnés selon leur teneur en gluten, une protéine très utile aux industriels, car elle permet d’obtenir un pain bien alvéolé, ou des pâtes qui se tiennent mieux à la cuisson.

Cette substance, naturelle et a priori sans danger pour la santé, est cependant mal tolérée par certains d’entre nous. On sait également que sa surconsommation, surtout en période de stress, peut favoriser des réactions excessives de l’organisme : digestion très perturbée, apparition de douleurs et d’une fatigue inexpliquée…

 

Quelles que soient vos motivations à changer d’alimentation, il ne s’agit pas de vous priver et de vivre dans la frustration : faites-le dans la joie et la bonne humeur !

Illustration de Mademoiselle Eve

Le principe tient en 3 points :

Diversifier votre consommation de féculents. Quinoa, sarrasin, kasha (graines de sarrasin grillées), polenta, millet, lentilles, flageolets, haricots rouges et patate douce vont remplacer les classiques lasagnes et pâtes à la carbonara.

Consommer davantage de légumes. Ils ne contiennent pas de gluten et sont hyper pratiques pour réaliser les woks de nouilles de riz et légumes sautés, les salades composées, les soupes, les plats mijotés maison…

Réduire votre consommation d’aliments industriels. Fini, les brioches et autres viennoiseries, les biscuits sucrés et apéro, et les sauces industrielles ! Vous les remplacerez par des préparations maison, plus saines, moins sucrées et contenant des huiles végétales de bonne qualité.

 

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas de diaboliser le gluten, qui est une protéine végétale naturelle que l’homme consomme depuis des milliers d’années. Mais il est utile de l’éliminer ponctuellement de l’alimentation lorsqu’on se sent fatigué, pendant une période de détox ou parce que l’on souffre de petits maux dont on ne parvient pas à se débarrasser…

 

Que diriez-vous découvrir la pyramide alimentaire qui va vous aider à trouver le bon équilibre ? Elle est téléchargeable ici !

 

Mon cahier Sans gluten

Vous aimerez aussi

Ma beauty routine d’été
July 06, 2019
Cet été, je teste le bain de forêt
June 26, 2019
Opération rangement !
February 02, 2019
Je me cocoone en mode green
January 16, 2019
Mon layering spécial fêtes pour être au top
December 29, 2018
Mon rituel détox hair beauty
December 05, 2018
Cet hiver, je booste mon peps avec les huiles essentielles
November 14, 2018
On dit oui aux soupes !
November 03, 2018
Bye bye la procrastination !
October 27, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.