Suivez-moi

Fermer

Je réalise mon ikebana

Illustration de Mademoiselle Ève

Illustration de Mademoiselle Ève

1. Je choisis mes fleurs

Il existe des écoles d’ikebana, tant ses codes sont complexes.
Mais no pression, vous pouvez essayer sans prétention.
Trouvez votre inspiration lors de vos sorties shinrin yoku : laissez-vous capter par ce qui vous plaît, commencez à imaginer un ensemble harmonieux et ramassez les fleurs et les végétaux nécessaires. Au besoin, complétez chez le fleuriste.

2. Je réunis mon matériel

• 1 contenant approprié (il sublimera votre composition) : coupe, vase en céramique, bambou, souche d’arbre, pierre creuse, bois flotté…
• 1 sécateur
• 1 pique-fleurs en métal pour fixer les végétaux, à défaut un bloc de mousse
• des végétaux de saison : branches, feuilles, fleurs… de diverses formes, textures et couleurs.

3. Je me lance !

Prenez en main chaque élément un par un : les feuilles, les branches, les fleurs, les tiges.
Analysez leur caractéristique, leur forme, leur beauté.
Prenez votre temps et, suivant ce que chacun vous évoque et ce que vous cherchez à exprimer, commencez à imaginer votre composition.
Ensuite, coupez, taillez, effeuillez pour préparer les éléments.
Posez le pique-fleurs au centre du vase et versez de l’eau jusqu’à affleurer le haut des piques.
Installez d’abord la plante qui représente le ciel sur un des côtés du pique-fleurs, haute et bien dressée.
Sous le ciel, positionnez la plante « homme », au centre du pique-fleurs. Enfin, la plante « terre » peut être placée plus ou moins penchée de côté pour se rapprocher de l’horizontalité.
Faites-vous confiance, jouez sur les décalages de hauteur et de profondeur pour composer des lignes harmonieuses. Parfois, il suffit de bouger un peu une fleur ou une feuille pour créer plus de profondeur ou corriger un déséquilibre.
Libérez votre créativité !
Pour finir, utilisez quelques feuilles pour cacher les piques. Bravo !
Conseil :
Quand vous créez un ikebana, ne vous pressez pas et concentrez-vous. Pour rester dans l’esprit zen, trouvez d’abord le calme en vous et soyez consciente de chaque geste, tout dans le processus est important !

Les 3 clés d’un ikebana réussi

Clé 1 :
La composition doit être asymétrique pour évoquer le mouvement de la vie.
Clé 2 :
L’ikebana est fait pour être vu de face, à hauteur des yeux, et placé devant un mur. Attention, en le créant, on a tendance à le regarder de haut !
Clé 3 :
Ne surchargez pas, jouez aussi avec l’espace vide, ça doit rester simple, naturel et léger.
Think minimalist !

Quelques idées pour trouver l’inspiration …