Je commence le cardio-pilate : je revois mes basics !


L’été, est le moment idéal pour se détendre et se ressourcer. C’est aussi la bonne période si vous voulez prendre de bonnes habitudes concernant le sport. Le cardio-pilates est la nouvelle tendance sport qui vous permet de brûler les graisses et de sculpter votre corps.
Mais avant de se lancer dans la pratique, il faut en connaitre la théorie et les bases. Aujourd’hui, on vous propose de découvrir les 6 règles du cardio-pilates !

1/ J’engage pour powerhouse

Ok, mais c’est quoi exactement ? Pour Joseph Pilates, ce terme désigne « le centre », ou plus précisément la sangle abdominale et le périnée (muscle, comme un hamac, entre la vulve et l’anus). Vous pouvez comparer votre centre à un corset qui entoure votre taille et se resserre quand vous respirez. En pratique : posez vos mains sur votre ventre de chaque côté du nombril. Visualisez votre colonne vertébrale et votre nombril. Inspirez par le nez en écartant les côtes sans que vos mains ne bougent d’un millimètre, comme si votre corset était serré fort, au plus près de votre taille. Expirez au maximum avec la bouche (ou avec le nez si vous préférez) en cherchant volontairement à aspirer le nombril vers la colonne. Vous y êtes. Vous engagez votre powerhouse et votre transverse. Idéal pour travailler son ventre et sa taille ! Pour ce qui est du périnée, à chaque expiration, faites comme si vous reteniez une envie pressante. En se contractant, le périnée a un effet « ventouse », remontant du pubis au nombril.

2/ J’apprends à respirer façon Pilates

Comme disait Joseph Pilates : « Avant toute chose, apprenez à respirer correctement ! » C’est en effet la base de sa méthode. Les exercices Pilates sont tous rythmés et exécutés en harmonie avec une respiration qui, il faut bien le dire, n’est pas très naturelle : la respiration latérale thoracique. En quoi ça consiste ? À respirer par les côtes en maintenant l’engagement du centre, c’est-à-dire, le ventre. Inspirez quand vous démarrez le mouvement et expirez pendant l’effort. Il est plus facile d’engager son transverse à l’expiration, car le ventre rentre naturellement. Respirer par le nez est plutôt conseillé ; si cela vous gêne, aucun inconvénient à expirer par la bouche.

3/ Je reste focus !

Lorsque vous pratiquez, il n’y a pas que votre corps qui doit travailler. L’esprit aussi : vous devez vous focaliser à 100% sur tout ce que vous faites. Restez concentrée sur vos postures et vos sensations musculaires. « Zoomez » sur la partie de votre corps en mouvement et focalisez-vous sur la contraction volontaire de votre muscle : jouez sur les intensités pour les ressentir, éprouvez les étirements, prenez conscience de votre respiration. Bref, ressentez votre corps tout simplement !

4/ Je recherche la fluidité dans mes mouvements

Si vous débutez, il y a de fortes chances que votre rythme d’exécution des exercices soit saccadé et peu naturel. C’est normal ! Il faut du temps et de la pratique pour que le corps et l’esprit acquièrent des automatismes. Plus vous pratiquerez, plus l’exécution de vos mouvements et vos enchaînements seront fluides. Lorsque vous y arriverez, cela voudra dire que vous aurez gagné en souplesse et que votre posture sera la bonne. Vous serez au top de l’harmonie.

5/ Je contrôle mon mouvement

Une pratique régulière vous permettra d’acquérir une conscience totale de votre corps et de vos sensations. Apprendre à contrôler son corps et son esprit, c’est les maitriser ! Cela passe aussi par le contrôle de la respiration, la vitesse de votre mouvement et la concentration. Focalisez-vous à 100% sur ce que vous faites, pensez le mouvement ! Cette maîtrise du contrôle vous conduira à évoluer plus vite, à connaître vos limites, à avoir de meilleurs ressentis, à mieux maîtriser vos mouvements et donc à atteindre vos objectifs.

6/ Je suis aussi précise que possible

En Pilates, on privilégie toujours la qualité des mouvements à leur quantité pour se rapprocher un peu plus à chaque fois du placement parfait. Pour cela, deux outils : les repères internets et externes. Les repères internes sont les sensations que l’on ressent à chaque exercice : est-ce que je ressens bien la partie du corps à travailler ? Est-ce que j’arrive à augmenter l’intensité et sens l’effet sur mes muscles ? Référez-vous aussi aux repères externes, c’est-à-dire à la façon dont vous réalisez votre mouvement : est-ce que mon corps est bien placé ?
Prendre soin de soi passe aussi par la précision ; vous éviterez ainsi toute compensation de posture et protégerez votre corps des blessures liées aux faux mouvements !

Vous aimerez aussi

Test : Êtes-vous à l’aise avec vos émotions ?
September 07, 2020
Téléchargez votre séance de yoga spécial féminin sacré
September 03, 2020
Téléchargez votre monodiète
August 27, 2020
Je passe en mode zéro déchet cooking
August 24, 2020
Food : ma brochette asiatique
August 20, 2020
Mes huiles végétales chouchou
August 17, 2020
Téléchargez votre #hashtags addict
August 13, 2020
Test : Savez-vous lâcher prise ?
August 10, 2020
Je libère ma féminité avec le yoga féminin
August 03, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.