Je respire pour me sentir mieux


Illustration de Guenièvre Suryous

Avoir une bonne respiration, ample et profonde assure une bonne santé et permet de se sentir bien au quotidien. Le stress, les émotions fortes et les mauvaises postures peuvent altérer votre respiration. Elle est importante pour gérer son stress, ses angoisses et se sentir en confiance pour réaliser les défis du quotidien. Plus qu’un simple besoin, la respiration est cruciale lors d’activité physique et encore plus avec la pratique du yoga.

Dans le yoga, la respiration se pratique essentiellement par le nez. On vous propose 3 respirations différentes à pratiquer lorsque vous faites du yoga mais également au quotidien.

La respiration complète

Dans le yoga, on parle de trois étages respiratoires : au niveau du ventre, de la cage thoracique et des clavicules. La respiration complète vise à engager tous ces étages pour remplir tous les lobes pulmonaires et nourrir au maximum le sang de prana et le cerveau de vitalité. Cette respiration est apaisante.

Comment faire ?

Pour réaliser cette respiration, allongez-vous sur le sol ou asseyez-vous confortablement. Posez une main sur le ventre, l’autre au creux de la poitrine. Dans un premier temps, respirez en ne gonflant que le ventre. Seule la main posée sur le ventre bouge : c’est la respiration abdominale. Ensuite, respirez en ne faisant bouger que la main du haut : c’est la respiration thoracique. Enfin, posez une main entre les clavicules et faites-la bouger en respirant : c’est la respiration complète, enchaînez ces trois respirations puis les clavicules en inspirant, et expirez sans contrôler vos mouvements.

Quand pratiquer ?

Cette respiration est très apaisante, utilisez-là dès que vous y pensez, sur les postures et au quotidien.

La respiration terre-ciel-terre

Cette respiration relie à l’énergie de la terre, à la capacité à se laisser inspirer… Selon les jours et les personnes, une respiration est plus évidente que l’autre.  Cela diffère selon la personnalité et les penchants du moment.

Comment faire ?

On peut réaliser cette respiration dans n’importe quelle position. Commencez debout, le dos droit. Dans cet exercice le corps reste immobile, mais l’attention se déplace cinq fois, du bas vers le haut en inspirant, et du haut vers le bas en expirant, puis cinq fois en sens inverse. Vous pouvez partir de la plante des pieds vers le sommet du crâne, ou du centre de la terre jusqu’au centre de l’univers.

Quand pratiquer ?

Vous pouvez faire cet exercice avant de commencer votre séance de yoga, le matin en vous levant ou à tout moment de la journée lorsque vous sentez que vous vous éparpillez.

La respiration alternée

Cette respiration est un exercice préliminaire aux exercices avancés de méditation, elle induit le calme et la tranquillité de l’esprit, et permet aussi une bonne oxygénation du sang.
Ida et pingala se terminant dans les narines, on peut les stimuler par la respiration.

Ida est le nadi de l’énergie lunaire, de nature féminine, qui se trouve du côté gauche du corps. Il ouvre les portes de la détente de l’introspection et de la créativité lorsqu’il est stimulé.
Pingala, sur le côté droit, est le nadi solaire, de nature masculine, qui active les forces d’action, de diffusion et de rayonnement. La respiration alternée permet d’équilibrer ces forces en nous.

Comment faire ?

Le principe est d’alterner la respiration entre les narines droite et gauche. Installez-vous dans une position confortable, le dos droit. Placez le bout de l’index et du majeur sur la partie charnue du pouce, afin d’utiliser le pouce et l’annulaire pour boucher les narines. Gardez bien le visage de face en ramenant votre main vers le nez, et non le contraire !  Ne tournez pas la tête ne la laissez pas tomber vers l’avant. Si votre bras fatigue, changez-en !

Bouchez la narine droite lorsque vous inspirez puis bouchez celle de gauche lorsque vous expirez ; laissez la narine gauche bouchée et inspirez ainsi, puis changez de narine lorsque vous expirez. Pratiquez cet exercice avec légèreté et sans faire de bruit, 5 min au quotidien pendant 15 jours, puis 10 min pendant 15 jours. Passez ensuite à 15 min pendant 15 jours, puis 20 min ou plus, si cela vous est agréable !

Quand pratiquer ?

Après les postures et avant la relaxation ou la méditation. Si vous souhaitez stimuler votre force d’action, avant une réunion où vous devez vous affirmer par exemple, faites l’exercice en inspirant seulement à droite et en expirant seulement à gauche. Et si vous souhaitez appeler le sommeil ou la douceur, faites l’inverse !

Voilà, vous avez des armes pour pouvoir mieux respirer dans votre vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.