Suivez-moi

Fermer

Pour finir de vous convaincre de commencer le Macadamtraining®, nous vous proposons :

  • Le top 4 des bonnes raisons de faire du sport à l’extérieur,
  • De commencer votre training dans des lieux idéaux que nous vous avons trouvé,
  • Des conseils exclusifs de l’auteure,
  • De visionner une courte vidéo grâce à laquelle vous pourrez vous projeter et avoir une idée plus précise de cette pratique.

 

Top 4 des raisons de faire du sport en plein air
  • Faire du sport dehors fait brûler plus de calories 

Vous devez vous adapter au climat extérieur. Qu’il fasse chaud ou froid, vous brûlez plus de calories que lors d’une séance équivalente en salle.

De même, les côtes et les terrains inégaux font davantage travailler les muscles, qui doivent anticiper et répondre à ces obstacles, ce qui rend l’exercice beaucoup plus efficace.

  • Faire du sport dehors améliore le moral

L’air frais et l’oxygène en abondance aident l’organisme à sécréter de la sérotonine, la fameuse « hormone du bonheur ».

Ce qui signifie que non seulement une séance de sport outdoor vous permet de rester en forme et de vous muscler, mais elle contribue également à votre bonne humeur !

  • Vous avez moins de chances de vous ennuyer à l’extérieur

Grâce aux différents espaces et mobiliers urbains à votre disposition, vos séances ne se ressembleront pas. Puis quand il fait beau, c’est nettement plus agréable de s’entrainer à l’air libre que de s’enfermer dans une salle de sport, non ?

  • C’est gratuit

Vous voyez tous ces coureurs et tous ces sportifs qui font des fentes et des pompes ? Elles ont eu la même idée que vous. Et pas besoin de payer une salle de sport lorsque ce qui nous entoure booste notre imagination.

 

 

Les lieux idéaux pour commencer le Macadamtraining®
  1. Les quais de Seine : Près du Pont Alexandre III, les quais de Seine ont été aménagés il y a quelques années pour devenir une zone piétonne où la pratique sportive est privilégiée grâce aux nombreuses installations disponibles.
  2. Le jardin du Luxembourg : Lieu de détente, mais aussi de sport, les nombreuses chaises présentes, ainsi que le mobilier urbain font de ce jardin un lieu idéal pour faire votre training.
  3. Montmartre : Qui n’a jamais redouté de monter les marches qui mènent à Montmartre ? Aujourd’hui, elles sont nos meilleures amies ! A nous le cardio et les fesses en béton !
  4. Le bois de Boulogne : On y trouve  un circuit de remise en forme et une plaine de jeux. Pour courir et vous muscler, vous avez de quoi faire.
  5. Le bois de Vincennes : Il y a trois circuits sportifs pour vous entraîner en plein air. Vous y trouverez des plans inclinés pour faire vos abdos, des espaliers, sauts d’obstacles, barres parallèles…

 

 

Les conseils exclusifs de l’auteure pour la période estivale

Boire avant d’avoir soif :

Ne pas s’hydrater avant et pendant un effort c’est prendre le risque de voir ses performances diminuer. En effet une perte d’eau équivalente à 2% du poids de corps entraîne une baisse de performance  de 20%. Mais aussi le risque d’avoir des crampes, des tendinites et de sentir sa fréquence respiratoire s’accélérer anormalement.
Ainsi une sportive pesant 60 kg et qui perd 2 kg d’eau dans un effort, voit son efficacité neuromusculaire chuter de 33 %.

 

Comment bien s’hydrater ? :

  • Buvez avant d’avoir soif car il y a un décalage temporel entre le déficit en eau de l’organisme et le déclenchement de la  sensation de soif
  • Buvez 2 à 3 gorgées maximum, toutes les 15 minutes. L’idéal étant de boire autant d’eau que l’on en perd.
  • Buvez modérément  car l’organisme n’absorbe que 60 cl par heure. Le reste se retrouve dans l’estomac provoquant une gêne à l’effort.
  • Ne buvez pas de l’eau glacée pendant ni après l’effort pour éviter des troubles digestifs
  • Buvez plutôt de l’eau plate avant et pendant l’effort et de l’eau gazeuse riche en sodium après l’effort ( Saint-yorre, Badoit, vichy célestins…)

 

Tatouage et transpiration ne font pas bon ménage :

Une étude américaine récente  montre que les tatouages rendent plus difficile le mécanisme de transpiration nécessaire au refroidissement du corps pendant un effort. De plus le principe d’un tatouage c’est d’injecter de l’encre dans le derme vascularisé de la peau. Le problème c’est que l’afflux sanguin provoqué par une contraction de votre muscle lors d’un effort sportif peut entraîner un effet « buvard » faisant déborder votre tatouage.

Bilan ….. ne choisissez pas de vous faire tatouer avant votre séance de musculation !

 

Hélène Bossé vous présente le Macadamtraining®, un concept d’Activité Physique Adaptée intergénérationnel, ludique et convivial

(Cliquez sur l’image ci-dessus pour lancer la vidéo)