Pour être au top de ma forme, je booste mon sommeil


Janvier et février sont souvent des mois difficiles : il fait froid, les journées restent très courtes, l’horizon des vacances est encore plus que lointain… On a l’impression d’être perpétuellement à plat et il faut pourtant continuer à être au top. Pour récupérer, on case une petite sieste ou une bonne grasse mat le week-end… mais le compte n’y est pas ! Et pour cause, le sommeil du matin n’a pas la qualité de celui du soir, et les réveils trop tardifs cassent complètement notre rythme !

 

Illustration de Djoïna Amrani

Alors comment faire pour se lever du bon pied, facilement, et sans avoir de coups de barre dans la journée ? La réponse est simple : il faut se caler sur ses rythmes naturels. Et chacune a sa propre horloge biologique.

L’horloge de vos nuits est observable, entre autres, par le dosage de certaines hormones. Le sommeil profond s’accompagne d’une forte sécrétion de mélatonine (l’hormone du sommeil), alors que le cortisol (hormone de l’activité et du stress) commence à être sécrété au moment du sommeil paradoxal pour arriver à son pic maximum peu de temps après le réveil matinal. Il est donc inutile de vouloir vous endormir à l’heure programmée d’une phase de sommeil paradoxal, au moment où votre taux de mélatonine diminue, tandis que celui du cortisol augmente. Bref, votre train du sommeil entrera plus facilement en gare à certaines heures, et vous pourrez aussi en descendre plus facilement à des heures précises !

 

Illustration de Djoïna Amrani

Je fais mon sleep tracker

Pour découvrir à quelles heures il est préférable pour vous de monter à bord de votre premier train du sommeil et vous garantir un endormissement facile et un sommeil efficace, un outil permet d’identifier vos fameux cycles du sommeil : il s’agit de l’agenda du sommeil, ou sleep tracker (traqueur du sommeil). L’idée ? Suivre jour après jour votre rythme de sommeil et vos habitudes nocturnes.

Le sleep tracker, comment ça marche ?

Chaque nuit, durant 21 jours, vous observez vos habitudes avant de vous coucher, pendant votre nuit et juste après le réveil. En fonction de vos coups de fatigue en journée et le soir (bâillements), de vos réveils ou de vos insomnies, vous verrez progressivement apparaître de façon évidente vos cycles répétitifs, de 1 heure 30 environ. Vous repérerez alors de mieux en mieux vos heures idéales d’endormissement et de réveil spontanés. Consignez tous ces signes, ces heures et ces notes dans votre sleep tracker.

 

Afin de pouvoir ensuite mieux comprendre l’impact de vos temps de sommeil, de l’heure du coucher sur votre forme et votre humeur, ajoutez ces repères :

  – votre vitalité au réveil de 0 (très fatiguée) à 10 (en pleine forme) ;

  – votre satisfaction de la journée de 0 (journée horrible) à 10 (journée parfaite) ;

  – le nombre d’heures de sommeil en couleur, avec du rouge (moins de 6 heures), du violet (de 6 à 8 heures) et du rose (plus de 8 heures).

 

Pour vous y mettre dès maintenant téléchargez ici votre sleep tracker !

 

 

Vous aimerez aussi

Mes huiles végétales chouchou
August 17, 2020
Mon masque détox maison
May 21, 2020
Wake up femme sauvage !
April 20, 2020
Je prend soin de moi version hygge
April 17, 2020
[Activité spéciale confinement] Téléchargez votre séance de cardio ou yoga
April 09, 2020
Les pierres alliées de la féminité sacrée
March 30, 2020
Test : Quelle femme sauvage êtes-vous ?
March 09, 2020
Les idées reçues du zéro déchet
October 12, 2019
Mon shopping fitness
October 05, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.