Wake up femme sauvage !


Chaque jour, vous jonglez entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle dans une course parfois effrénée sans vraiment prendre de temps pour vous. Mais aujourd’hui, les choses changent : cessez de vous concentrer sur le reste, aujourd’hui vous êtes le centre de votre attention. Vous êtes en première ligne pour écouter ce que votre corps et esprit veulent pour se focaliser sur ce à quoi vous aspirez vraiment.

Pouvoir se reconnecter à la nature, à ce qui nous entoure est devenu essentiel dans une société où l’on vit à cent à l’heure. Et la voix qui vous guide ? C’est vous-même, cette femme sauvage qui vous donne envie d’aspirer à une femme que vous n’osez pas être ou à des envies que vous avez peur d’accomplir. Être une femme sauvage aujourd’hui, c’est avoir la possibilité d’être libre, d’être en accord avec soi-même, d’écouter ce que notre corps nous dit en laissant les préoccupations extérieures pour se concentrer sur ce qui compte vraiment : vous.

Comment libérer sa femme sauvage dans un environnement à mille à l’heure ? On vous donne quelques conseils pour vous mettre en phase avec vous-même !

Illustration de Djoïna Amrani

Je me mets en phase avec mon rythme

Illustration de Djoïna Amrani

Nous vivons dans une société linéaire où nous devons toujours être à 100% actives, pleines d’énergies, performantes. Bref, au top. Notre quotidien est souvent super organisé et minuté. Nous cochons notre to do list journalière sans parvenir à reprendre notre souffle. Cela est particulièrement flagrant pour les femmes sur qui repose la fameuse charge mentale. Quelle est la place de notre rythme dans ces journées bien remplies ? Le rythme naturel du corps est une question d’équilibre : activité/repos, sommeil, choses à faire / choses que l’on a envie de faire. Concrètement, si votre quotidien compte plus de contraintes que de plaisir, votre énergie baisse. A l’inverse, s’il est équilibré entre vos obligations et vos plaisirs, si vous avez le temps de vous reposer et de faire des choses que vous aimez, vous êtes dans une énergie dynamique et vos pensées sont positives !

Notre rythme interne varie aussi en écho avec le rythme annuel des saisons, car notre degré d’énergie n’est pas le même en été, ou nous sommes boostées par le soleil et la chaleur, qu’en hiver, où le besoin de se reposer est plus important.

Finalement, porter attention à son propre rythme, c’est d’observer les moments où l’on a besoin de ralentir, de se poser pour se ressourcer. S’octroyer du temps pour nourrir son terreau intérieur, c’est-à-dire nourrir en profondeur son âme de ce qui lui fait du bien : lecture, massages, voyages, activité physique, balades dans la nature, etc. Ecouter son rythme, c’est être pleinement dans son corps et savoir en décrypter les messages.

Je me mets en phase avec mon corps

Illustration de Djoïna Amrani

Notre corps est souvent perçu comme un véhicule nous permettant de bouger, nous déplacer, nous exprimer, bref, comme un outil. Mais en réalité, il est plus que cela. Notre corps est un temple qui abrite notre âme et tous ses élans (émotions, désirs, envies, etc.). Se reconnecter à sa femme sauvage signifie donc explorer son corps en profondeur, avec joie et curiosité.

La femme sauvage est bien dans son corps, elle l’aime et le respecte. Surtout, elle sait que son corps est divin, car son fonctionnement est un miracle, mais aussi grâce à tous les plaisirs qu’il nous offre. Notre corps est une porte ouverte vers notre féminité profonde. La femme sauvage, parce qu’elle est connectée à son corps, sait qu’à l’image de la nature, elle est cyclique. Par exemple, elle vit son cycle menstruel en connexion avec le cycle de la lune. Elle a conscience que son corps est en perpétuelle résonance avec le monde qui l’entoure.

Je me mets en phase avec la nature

Notre vie de citadines nous a fait oublier une chose fondamentale : nous sommes à la nature autant qu’elle est à nous. Si cela était une évidence pour nos ancêtres, nous avons perdu de vue cette sagesse ; renouer avec sa femme sauvage passe donc par sa réappropriation. Il s’agit de sentir à chaque respiration l’échange entre le dedans et le dehors, de prendre conscience qu’animaux, végétaux ou humains, nous respirons tous le même air et que chacun participe chaque minute à cet échange.

Fermez les yeux quelques instants et imaginez une femme sauvage, libre, cheveux au vent, pieds nus sur la Terre. Vous la voyez en communion avec les éléments. Elle est cette nature vibrante qui palpite sous sa peau.

Illustration de Djoïna Amrani

Alors convaincue ? Et si vous voulez découvrir quelle femme sauvage sommeille en vous, n’hésitez pas à aller faire ce petit test ici !

Vous aimerez aussi

Mon masque détox maison
May 21, 2020
Je prend soin de moi version hygge
April 17, 2020
[Activité spéciale confinement] Téléchargez votre séance de cardio ou yoga
April 09, 2020
Les pierres alliées de la féminité sacrée
March 30, 2020
Maëva Morin ou la sorcière sage
March 15, 2020
Test : Quelle femme sauvage êtes-vous ?
March 09, 2020
Les idées reçues du zéro déchet
October 12, 2019
Mon shopping fitness
October 05, 2019
Et si ma good mood passait par une good food?
September 21, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.